Durillon

Écrit par les experts Ooreka

 

Le durillon n'est pas la même chose qu'une verrue ou un cor.

La verrue, petite excroissance cutanée, est causée par un virus appelé papilloma virus humain (PVH ou HPV pour Human papillomavirus en anglais).

Elle peut facilement être confondue avec un cor et parfois avec :

Durillon : différent d'une verrue

Le durillon est un épaississement de la peau du pied ou des mains aux endroits de pression :

  • orteils,
  • voûte plantaire,
  • doigts,
  • et paume de la main.

Le durillon forme un coussinet un peu épais, indolore et durci par une corne plus ou moins friable.

Par son apparence, il est facile de le confondre avec une verrue, mais on peut les différencier :

  • le durillon se présente sous une forme arrondie et conserve à sa surface l'architecture habituelle des lignes cutanées,
  • la verrue se caractérise justement par l'absence de ces lignes cutanées.

Bon à savoir : Les durillons surviennent souvent sur les callosités. Dans ce cas, ils sont enchâssés dans la peau et forment de véritables clous dans la plante, souvent très douloureux.

Origine du durillon : plusieurs causes

Le durillon est une défense de la peau pour supporter des micro-traumatismes répétitifs, comme les frottements :

  • la peau s'épaissit : cela permet de protéger les tissus sous-jacents,
  • sans cela, les tissus seraient progressivement endommagés.

Cause du durillon : une mauvaise posture

Les durillons sont souvent le résultat d'une mauvaise posture lors de la marche :

  • appui trop important sur l'avant-pied ou sur la partie extérieure de la plante du pied par exemple,
  • port de chaussures mal adaptées à une marche intensive (hauts talons).

L'hérédité et l'apparition de durillons

Pour certains médecins, les durillons seraient transmis par les parents qui transmettraient l'instabilité de leurs pieds à leurs enfants ;

  • si vous héritez d'une démarche instable, votre pied bougera au lieu d'être stable lorsqu'il se posera par terre,
  • cette friction constante est la cause des durillons.

Durillon : cas dans lesquels il faut consulter

Il est possible de consulter un médecin pour être sûr de ne pas confondre un durillon avec une autre pathologie comme les verrues ou les cors.

En revanche, allez voir votre médecin si le durillon :

  • est douloureux,
  • est rouge et brûlant,
  • s'ouvre, se fendille ou saigne,
  • devient bleu.

Important : Ne traitez pas seul votre durillon si vous êtes diabétique ou que vous avez des problèmes de circulation.

Durillon : complications possibles

Autres cas dans lesquels il est important de consulter un spécialiste.

Le durillon peut devenir une kératose plantaire qui peut être très douloureuse :

  • c'est une sorte de durillon plus profond et plus petit,
  • son contour est bien défini,
  • la partie centrale est blanche et profonde entourée d'une partie claire qui a l'air d'un fossé.

Le durillon peut également :

  • former une sorte de bourse sous l'épiderme,
  • modifier ou altérer l'os situé sous le durillon.

Traiter un durillon : plusieurs solutions

Si le durillon ne vous dérange pas, ne faites rien : le durillon mince sur la plante des pieds ne cause pas de problème de santé.

En cas de gêne provoquée par le durillon

Si vous êtes gêné :

  • adaptez vos chaussures à vos pieds et à vos habitudes,
  • si vous marchez beaucoup, évitez les chaussures type escarpins, talons aiguilles, etc.,
  • de mauvaises chaussures ne causent pas les durillons, mais elles peuvent les aggraver.

Corriger une mauvaise posture : le podologue

Si le durillon est dû à une mauvaise posture ou à un défaut d'appui durant la marche :

  • allez voir un podologue,
  • il vous prescrira le port de semelles orthopédiques ou d'orthèses : petits embouts de mousse permettant de rééquilibrer les positions des orteils notamment,
  • cela peut permettre de corriger ce défaut.

Malformation du pied ou de la main : le chirurgien

Dans certains cas, il est nécessaire d'avoir recours à la chirurgie pour éliminer les durillons.

C'est le cas pour les patients souffrant de malformations : orteils en marteau, Hallux valgus, etc.

Dans ce cas, demander l'avis de votre médecin.

Bon à savoir : L'orteil en marteau de Nélaton entraîne l'apparition d'un durillon sur la face dorsale ; il est dû à la friction de la chaussure sur le dos de cette articulation trop pliée. Quelquefois le durillon est situé à l'extrémité de la pulpe de l'orteil.

Durillon : soulager les symptômes

Il existe plusieurs techniques pour soulager la gêne provoquée par les durillons :

DURILLON : COMMENT SOULAGER ?
TECHNIQUES PROCÉDÉS
PRENDRE SOIN DE SES PIEDS Voici ce que vous pouvez faire :
  • lavez vos pieds,
  • laissez-les tremper pendant 20 minutes dans un bassin d'eau propre tiède additionnée d'huile d'amande ou de deux cuillerées à soupe de savon à vaisselle liquide doux,
  • frottez ensuite le durillon avec de l'huile végétale jusqu'à ce qu'il ait ramolli, environ une minute.
  • À l'aide d'une pierre ponce, d'un papier de verre fin ou d'une lime à durillons, poncez-le pendant une ou deux minutes, et arrêtez avant que l'endroit ne devienne trop sensible.
PANSEMENTS
  • Portez des pansements médicaux protecteurs contre les cors.
  • Ils sont en vente libre en pharmacie et se présentent avec un trou au milieu.
  • Placez le pansement de telle façon que le durillon soit au milieu, remplissez le trou de vaseline. Couvrez ensuite le durillon de gaze.
TRAITEMENT CHIMIQUE
  • Application sur le durillon d'une crème à base d'acide acétylsalicylique (aspirine), d'acide lactique et d'urée sur le durillon.
  • Parfois l'acide alpha-hydroxyle (provenant de la cane à sucre) est également préconisé.

Attention : seul votre podologue peut enlever ou découper vos durillons avec un instrument tranchant, surtout pas vous ni votre esthéticienne. N'utilisez jamais un rasoir ou des ciseaux pour découper un durillon vous vous feriez très mal et pourriez facilement causer une infection.

Besoin de mutuelle pour vos soins ? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Produits



Pour aller plus loin


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !