Verrue à la bouche et à la langue

Sommaire

 

La verrue à la bouche et la verrue à la langue sont facilement transmissibles.

La verrue est une excroissance cutanée souvent bénigne causée par un virus appelé papilloma virus humain (PVH).

Elle peut être localisée à différents endroits du corps :

Verrue à la bouche : verrue langue, lèvres ou joues

Il existe deux types de verrue autour de la bouche :

  • les verrues des muqueuses isolées : elles se manifestent surtout les lèvres, la langue et les muqueuses des joues (l'intérieur des joues),
  • les verrues des muqueuses disséminées (ou papillomatose orale) : de petits boutons blancs apparaissent un peu partout dans la bouche, jusqu'à 100 chez certains patients.

Verrue langue et bouche : une contamination très rapide

Le papillomavirus humain PVH peut se transmettre durant des rapports sexuels non protégés. Il suffit d'un seul contact direct avec une verrue ou avec de la peau infectée par le virus.

Des verrues peuvent apparaître sur les mains et dans la bouche à la suite d'un contact pendant les préliminaires ou suite à des relations sexuelles buccogénitales.

Le papillome apparaît suite à une infection au papillomavirus 6 ou 11 :

  • il se manifeste surtout au niveau de la langue et du voile du palais,
  • comme la verrue vulgaire, le papillome est une tumeur bénigne, relativement fréquente qui, lorsqu'elle est en grand nombre réalise une arborisation,
  • le papillome survient à tous les âges et surtout entre 20 et 40 ans.

Verrue bouche ou langue : des facteurs de risque

On retrouve la verrue sur la bouche et la verrue sur la langue dans certains contextes.

Certains facteurs multiplient les risquent de s'exposer au papillomavirus :

  • pratiquer des rapports sexuels sans préservatif,
  • multiplier les différents partenaires sexuels,
  • avoir un partenaire sexuel qui a plusieurs partenaires,
  • commencer l'activité sexuelle pendant l'adolescence.

Verrue à la langue ou à la bouche : complications possibles

Avec certaines maladies, la verrue de la bouche et la verrue sur la langue sont une complication possible.

SIDA et verrue bouche

La verrue de la bouche, causée par le virus du papillome humain (VPH), semble devenir une complication plus fréquente chez les personnes ayant le SIDA.

Plus particulièrement, chez celles ayant recours à une multithérapie antirétrovirale.

Dans le cas d'un patient infecté par le SIDA, on peut trouver associées :

  • des lésions papillomateuses multiples,
  • et des verrues vulgaires.

Papillomavirus humain et cancer : des liens possibles

Il existe un lien entre l'infection par le virus du papillome humain et un type de cancer oral : cela concerne autant l'homme que la femme.

Les patients infectés par le PVH ont 32 fois plus de risques de développer ce type de cancer que les autres.

Le PVH est beaucoup plus dangereux que les facteurs de risque principaux associés au cancer de la gorge (amygdale, voile du palais et/ou base de la langue) : le tabac et l'alcool.

Traitement verrue bouche et verrue langue : pas évident

Le traitement de la verrue de la bouche est toujours délicat et difficile. Un traitement au laser ou à la cryothérapie est envisagé dans un premier temps.

En cas d'envahissement important, on peut envisager :

  • une intervention chirurgicale,
  • suivie d'une électrocoagulation.

Dans ce cas, le médecin procédera à une analyse des tissus enlevés.

Lire l'article Ooreka

Ces pros peuvent vous aider