Verrue vulgaire

Écrit par les experts Ooreka

 

La verrue vulgaire est le type de verrue le plus répandu.

Il existe différents types de verrues dont les principaux sont :

La verrue vulgaire : enfants et adolescents surtout

La verrue vulgaire, comme toutes les verrues, est une excroissance de la peau causée par un virus appellé papilloma virus humain (PVH).

La verrue vulgaire est le type de verrue le plus répandu.

Elle touche particulièrement les enfants et les adolescents.

Verrue vulgaire : un dôme rugueux

Cette verrue a l'aspect d'un dôme dur et rugueux de couleur chair ou grisâtre et de grosseur variable.

La verrue vulgaire est rarement douloureuse (sauf lorsqu'elle est située à proximité ou sous les ongles).

En revanche, elle peut se révéler très gênante esthétiquement ou si elle est placée sous le pied par exemple.

Localisation verrue plantaire : des zones spécifiques

Elle se manifeste le plus souvent seule :

  • le plus souvent sur les mains et les doigts
  • sur les genoux,
  • les coudes,
  • la face dorsale des mains et des pieds (orteils).

Il semblerait qu'elle se manifeste dans des zones soumises aux traumatismes.

Bon à savoir : Les verrues vulgaires ont tendance à se propager si on les blesse.

Disparition spontanée de la verrue vulgaire : fréquente

En règle générale, les verrues vulgaires peuvent disparaître spontanément :

  • chez les enfants : en quelques jours,
  • chez les adultes : la guérison est souvent beaucoup plus longue, mais la majorité des verrues disparaît spontanément avant 2 ans.

Lorsqu'elles ne gênent pas ou ne font pas souffrir, ce type de verrue ne justifie pas un traitement :

  • les verrues vulgaires sont des lésions bénignes,
  • un traitement peut parfois être dommageable pour la peau.

Verrue vulgaire : différents types de traitement

Avant toute chose : n'essayer jamais d'enlever une verrue avec une lame, vous risquez des complications graves (infections, etc.).

Quand traiter cette verrue ?

Voici ce qui justifie une intervention thérapeutique :

  • la douleur,
  • les risques de contagion,
  • leur propagation,
  • l'inconfort qu'elles créent (physique ou esthétique),
  • les complications, etc.

La verrue vulgaire peut réapparaître après traitement

Un traitement n'élimine pas complètement le virus :

  • la verrue, comme manifestation du virus, disparaît,
  • mais le virus demeure dans l'épiderme et peut se réactiver.

Le virus est tenu sous contrôle du système immunitaire : chaque fois que celui-ci est défaillant, le virus peut se manifester de nouveau, ainsi une nouvelle verrue apparaît.

Les différents traitements contre la verrue vulgaire

Le traitement sera choisi en fonction de l'âge du patient et de son emplacement.

Voici un tableau récapitulatif des différents types de traitement que l'on utilise contre la verrue vulgaire :

VERRUE VULGAIRE : LES DIFFÉRENTS TRAITEMENTS
TRAITEMENTS CARACTÉRISTIQUES
PRODUITS À BASE D'ACIDE SALICYLIQUE
  • Plusieurs produits à base d'acide salicylique (certains contiennent aussi de l'acide lactique) sont vendus sans ordonnance et peuvent donner de bons résultats.
  • Selon les résultats d'une étude réalisée en 2006, le traitement à base d'acide salicylique est le plus efficace :  il mène à la guérison dans 73 % des cas.
CRYOTHÉRAPIE Procédé qui utilise le froid afin de « brûler » la verrue.
AZOTE LIQUIDE Le médecin dépose directement de l'azote liquide à -196 °C sur la verrue, ce qui provoque le décollement de la verrue.
ABLATION
  • Sous anesthésie locale, le médecin extrait la verrue ou la détruit par électrocoagulation.
  • Ces deux interventions mineures doivent être pratiquées avec soin pour éviter la formation d'une cicatrice.
INJECTION D'INTERFÉRONS
  • Les interférons sont des substances qui luttent contre les infections virales.
  • Surtout pour les cas rebelles ou pour les personnes dont le système immunitaire est fragile.
BLÉOMYCINE
  • L'injection de bléomycine ne se fait que pour les cas les plus graves.
  • Cette substance empêche les cellules de se multiplier.
  • Ce procédé convient à tous les types de verrues, mais il est très douloureux.
LASER
  • Le traitement au laser est parfois long et peut provoquer une cicatrice.
  • C'est une solution de dernier recours.

Besoin de mutuelle pour vos soins ? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Produits



Pour aller plus loin


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !