Sommaire

Soigner une verrue

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

 

Les verrues sont de petites excroissances qui se forment sur la peau. Bénignes et souvent indolores, elles se localisent essentiellement sur les doigts et les pieds et concernent 10 % de la population.

Cette affection étant contagieuse, il est préférable de soigner une verrue assez rapidement.

De nombreuses solutions permettent de soigner les verrues :

  • de manière naturelle ;
  • à un coût très faible ;
  • avec une efficacité au moins aussi élevée que l’azote liquide ;
  • de façon indolore.

Liste des produits pour soigner une verrue

  • Ruban adhésif en toile : 3 € environ
  • Pierre ponce : 2 € environ
  • Chélidoine : à cueillir dans la nature
  • Pissenlit : à cueillir dans la nature
  • Gousse d'ail : 1 € environ
  • Sparadrap : 4 € environ
  • Vinaigre de cidre : à partir de 1 €
  • Orange : 1 € environ
  • Citron : 1 € environ
  • Huiles essentielles : à partir de 6 € les 10 ml
  • Tubes homéopathiques : environ 2 € le tube

Zoom sur les verrues

Les différents types de verrue

Plusieurs types de verrues existent, mais toutes dérivent du papillomavirus.

Les plus fréquemment observées sont :

  • Les verrues plantaires, qui affectent la plante du pied et qui passent souvent inaperçues. Elles sont parfois douloureuses en raison de l’appui qu’elles subissent.
  • Les verrues vulgaires, qui peuvent toucher différentes parties du corps (orteils, doigts, coudes, genoux), qui quoique généralement indolores, s’avèrent très gênantes.
  • Les autres types de verrues tels que :
    • les verrues filiformes au niveau des paupières et de la bouche ;
    • les verrues planes au niveau des mains, poignet et visage ;
    • les verrues digitées : empilement de plusieurs couches de verrues au niveau du cuir chevelu surtout.

Verrues

Article

Lire l'article Ooreka

Verrue

Article

Lire l'article Ooreka

L’approche médicale classique

Classiquement, lorsqu’on observe des verrues, le médecin propose une cryothérapie qui consiste à les brûler à l’azote liquide. Cette technique est à la fois douloureuse, invasive et n’empêche pas les récidives.

Elle a toutefois le mérite de déloger les verrues les plus profondes.

Mais d’autres solutions naturelles existent, il faudra trouver celle qui vous convient le mieux.

Lire l'article Ooreka

Verrue

Article

Lire l'article Ooreka

Méthode 1 : soyez patient !

Première solution qui peut convenir à tous : patienter.

En effet, de nombreuses verrues ont tendance à disparaître aussi vite qu’elles sont apparues et de façon tout à fait spontanée.

C’est donc parfois la meilleure solution dans la mesure où la verrue n’est ni gênante, ni douloureuse ou visible.

Méthode 2 : le ruban adhésif

Toute originale qu’elle paraisse, cette solution est efficace pour éliminer vos verrues en moins de 2 mois.

  • Découpez un morceau de ruban adhésif de la taille de votre verrue.
  • Placez-le dessus et laissez-le en place pendant 6 jours. Évitez de recouvrir la peau saine.
  • Après ce laps de temps, retirez le ruban adhésif et laissez tremper votre verrue dans de l’eau chaude pendant une dizaine de minutes.
  • Terminez en limant avec précaution la verrue à l’aide d’une pierre ponce.
  • Renouvelez l’opération depuis le début autant de fois que nécessaire jusqu’à ce que la verrue disparaisse.

Méthode 3 : l’hyperthermie

  • Mettez les mains ou les pieds sur lesquels se trouvent vos verrues dans de l’eau très chaude (45 °C) et maintenez-les-y une demi-heure.
  • Renouvelez l’opération 3 jours de suite.
  • Répétez une nouvelle fois l’opération 2 semaines plus tard, 2 jours consécutifs.

Méthode 4 : la phytothérapie

  1. La chélidoine est une plante traditionnellement utilisée pour lutter contre les verrues. Sa sève est jaune-orangée :
    • Cassez la tige, la sève coule naturellement.
    • Appliquez la sève sur la verrue matin et soir.
  2. Comme avec la chélidoine, utilisez la sève de pissenlit. Plus facile à trouver et surtout à reconnaître pour les non-initiés : un liquide laiteux coule de la tige lorsqu’on la coupe.
  3. Écrasez une gousse d’ail et mettez-en sur votre verrue la nuit. Renouvelez l’opération chaque soir et rincez abondamment le matin.

Méthode 5 : les recettes maison

Avec du vinaigre de cidre et une orange :

  • Faites mariner pendant une nuit des peaux d’orange (bio, si possible) dans du vinaigre de cidre issu de l’agriculture biologique.
  • Découpez dans la peau d’orange un morceau de la taille de la zone à traiter.
  • Placez le morceau sur la verrue en le maintenant à l’aide d’un sparadrap.
  • Gardez cette préparation en place toute la nuit et renouvelez l’opération tous les soirs avec un nouveau morceau de peau d’orange.

Avec du vinaigre de vin, de l’oseille et du citron :

  • Faites macérer pendant une semaine dans du vinaigre de vin :
    • quelques feuilles d’oseille ;
    • des tranches de citron bio.
  • Découpez dans le citron un morceau de la taille de la verrue.
  • Appliquez le morceau de citron sur la verrue en le maintenant à l’aide d’un sparadrap.
  • Répétez l’opération chaque soir.

Méthode 6 : l'homéopathie

La prise de granules homéopathiques peut vous aider à vous débarrasser d’une verrue.

Employez Antimonium crudum et Nitricum acidum en 7 CH à raison de 5 granules 2 fois par jour pendant 8 semaines. Les résultats seront normalement visibles au bout d’un mois.

Pour plus de spécificité, consultez un homéopathe.

Méthode 7 : l'aromathérapie

Réalisez un mélange de :

  • 1 goutte d’huile essentielle (HE) de cannelle de Chine ;
  • 1 goutte d’HE de sarriette ;
  • 1 goutte d’essence de zeste de mandarine et de citron.

Déposez une goutte de ce mélange sur la verrue 2 fois par jour jusqu’à la guérison.

Vous pouvez aussi, plus simplement, n’utiliser que de l’HE de citron.

Lire l'article Ooreka
Lire l'article Ooreka

Prévenir l'apparition des verrues

Il est nécessaire de prendre ses précautions pour éviter d’attraper ou d’attraper à nouveau des verrues :

  • Évitez de marcher pieds nus dans des endroits tels que la piscine : pensez à prendre des tongs.
  • Séchez correctement vos pieds, notamment entre les orteils : le papillomavirus tout comme les mycoses, apprécie les milieux humides.

Aussi dans la rubrique :

Traitement et prévention

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider